« Zik... | Accueil | Plagiat... »

29/11/2009

Commentaires

daniberblog

c'est très joli !

HorsService

En d'autres temps, le papier aurait mérité de rester blanc, quel nombre incroyable de rêves naissent d'une écriture inspirée, envies qui ne restent que rêves et qui n'auraient jamais dû sortir de l'esprit.

Plume, Ô plume, brise toi !

Eye Gore

Nos avis divergent sur la question.J'ai toujours eu le plus grand respect pour la plume,l'evasion et les rêves qui en decoulent....donc en ce qui me concerne je ne souhaite pas la voir se briser mais bel et bien noircir le papier ;)

"Donne-moi du poison pour mourir ou des rêves pour vivre" [G.Ekelöf]

J'aime cette citation,un ptt plaisir perso pour la route ^^

Merci a toi pour ta visite :)

HorsService

Nos esprits ne divergent pas, j'aime lire, tout, retrouver l'histoire, les histoires, les petites, les folles, les vraies, les grandes histoires.

Hier était hier.

Et j'aime écrire ...

Cadeau pour toi my Dear :-) :

Atomik Hérésie.

Toi qui passes, tu as lu ?
Quel plaisir, n'est il pas,
De découvrir qu'on peut de tout écrire les maux ?

Toi qui passe et te pose

Questions :
Pourquoi l'Atomiser ?

Noyer dessous les vers, les vers qui grouillent encor
Chacun y joue sa farce, pourvu qu'il ne déborde et finisse, malheur, par pourrir la place.

J'explose en implosion, je fulmine en sourdine

J'esquive, je fuis, j'évite
De vous dire : je me lasse.

Car jamais je ne lâche
Une teigne, un crampon, un bouffon de la tache
Qui tiendra tête à tout

Atomik poésie je cherches et déniche
Textes qui dans l'oublie brillent de mille mots

Découverte, supplice ; parfois bien trop ardu d'en finir la lecture,
D'aller comme en lice, jusqu'à la dernière ligne.

Soit ! Certains sont ennuyeux à souhaits mais qu'importe
Lecture en diagonale suffirait et pourtant :

Quel dommage

L'esprit est en éveil, celui qui l'a posé sur le parchemin blême y a laissé son âme

Lettre après lettre il a tissé la trame frêle de l'émotion d'un jour, d'une fraction d'amour, de peur ou de détresse.
Il a ciselé là, un morceau de son cœur.

Folie de croire encore qu'un jour il sera lu, reconnu, admiré, par qui me direz vous ?

Un monde à part, pourtant ici, nous le touchons.

La chance nous est offerte de tout approcher

Gâchons, rions, moquons nous de tout et de rien

Mais ne cessons jamais d'écrire nos chagrins
Nos peines ou nos joies, nos éclats de tendresse,
Car nous serons en liesse de lire et de relire
Ceux qui bien avant nous
On laissé là leurs rimes.

Je te salut bien bas
Toi le lecteur qui passe.

Atomik hérésie.* * *.........

Eye Gore

J'en reste sans voix ...

Un beau cadeau que tu m'offres là,merci :)

...et si l envie t en prends, tu peux recidiver,pas de probleme ;-)

@+.

Wil

J'ai rencontré plusieurs fois Hassan Massoudy voici longtemps ; la dernière fois à un Salon du Livre à Paris.

L'occasion pour cet illustre Irakien de me dédier une calligraphie personnalisée, ainsi que quelques ouvrages sur son art qui me passionnait fut un temps, en sus d'autres calligraphies occidentales ou orientales...

Merci, superbe hommage de ta part :-)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.